Edito  
   


Le thème que nous avons choisi de débattre cette année est large.
Tellement large qu’à première vue, cela semble presque une mission impossible!

En effet, les troubles du développement du jeune enfant recoupent plusieurs champs différents: la pédopsychiatrie, la neuropédiatrie, la génétique, les neurosciences, la psychologie, l’orthophonie, la psychomotricité, la sociologie...
Mais c’est justement cette diversité de champs et par conséquent d’approches, souvent intriqués et complémentaires, qui a motivé notre choix. Il nous a paru intéressant d’étudier les différentes facettes de ces troubles qui constituent un motif fréquent de consultation en pédopsychiatrie et en pédiatrie.

Nous entendons par troubles du développement, toutes difficultés, tous retards, toutes distorsions qui affectent la croissance normale de l'enfant, que ce soit sur le plan psychoaffectif, moteur, langagier, intellectuel, physique ou social.
Ces troubles peuvent être globaux ou spécifiques, légers ou graves et leurs origines sont très diverses.

Nous savons que le développement normal de l’enfant est fait d’avancées, mais aussi de stagnations ou de régressions, avec des périodes critiques. Alors, quand faut-il s’alarmer?
Comment agir tôt et efficacement pour donner au jeune enfant le maximum de chances de se développer harmonieusement ? Comment évaluer ces troubles ? Comment les prendre en charge dans notre contexte?
Comment faciliter ou développer l’approche transdisciplinaire nécessaire ?
Les changements importants et récents de l’environnement de l’enfant (nutrition, nouvelles technologies, conditions de vie..) ont-ils modifié le profil de ces troubles?
Si oui, quels sont les nouveaux troubles constatés? Les nosographies et classifications internationales tiennent-elles compte de ces évolutions?

Pour répondre à ces questions, nous avons préparé un programme varié avec plusieurs conférences et tables rondes ainsi que des ateliers pratiques, des communications orales et affichées.
Plusieurs orateurs de renom seront parmi nous.
Nous avons réservé des plages de temps spécifiques aux jeunes praticiens pour leur donner l’occasion de présenter leurs travaux de recherche et de confronter leurs expériences.
Une table ronde sera consacrée à ce qui se passe en pratique quotidienne chez nous. Elle permettra de croiser les regards et façons de faire de professionnels venant de différentes régions de notre pays.

Nous comptons sur votre présence et espérons vous voir nombreux.

Nawal IDRISSI KHAMLICHI
Présidente de la SMPPA

 

 

Société Marocaine de Pédopsychiatrie et Professions Associées
 Copyright © SMPPA 2020. Tous droits réservés.